Groupe Orange
Retrouvez toute l’info dont vous avez besoin
» Les pétitions en ligne
Les pétitions en ligne

Pour sortir enfin les III.1 de l'impasse

le 14/03/2012

On dénombre à ce jour 425 cadres en niveau III.1 soit 0,45 % de l’effectif FT.

Ce niveau fait parti du corps des « cadres d’exploitation » dont il est en fait le seul grade.
Lors des reclassifications, en 1993, ce niveau avait été crée pour les recrutements externes de niveau Bac + 2 d’infirmier(e)s et d’assistant(e)s sociaux.
La possibilité a été étendue en interne au personnel appartenant à des fonctions repères II.3 / III.1, de demander leur rattachement en III.1. Ceux qui ont fait ce choix ont de fait basculé dans le corps des « cadres d’exploitation » auxquels s’applique la rémunération globale dont la part variable managériale (PVM).
Ce choix était à l’époque assorti d’une promesse de l’entreprise d’évoluer rapidement en III.2.

La situation actuelle démontre qu’en réalité, ce choix s’est transformé en « impasse de carrière » pour bon nombre d’entre eux.
Pour la C.F.T.C., il est plus que temps de faire respecter l’engagement pris par la direction de les promouvoir en III.2,

Attention toutefois ! Il se trouve que dans certains cas, une promotion en III.2 pourrait se révéler pénalisante pour les collègues relevant du service actif. En effet, une disposition de la Loi Fillon 2003 sur les retraites prévoit la perte du bénéfice du service actif pour les personnels qui évoluent vers le corps des « cadres » avec par conséquent un âge de départ en retraite repoussé de 60 à 65 ans…

Pour la C.F.T.C., l’entreprise doit faire une proposition d’évolution à tous les personnels en III.1.
Chaque situation étant particulière, il appartiendra au salarié de décider d’en bénéficier ou pas.

Apportez votre soutien aux III.1 en signant cette pétition !



Pour signer la pétition, merci d'entrer vos coordonnées.
Un mail de validation vous sera envoyé.

Votre Nom :
Votre Prénom :
Votre E-mail : @orange.com
Votre Etablissement
Principal :
« retour
Vos contacts C.F.T.C.